Transport de personnes : quelle formation suivre ?

transport de personnes

Tout individu qui veut exercer le métier d’un conducteur routier en transport public doit suivre une formation initiale appropriée durant une période déterminée afin d’obtenir une autorisation et qualification permettant d’exercer le métier d’un chauffeur transport commun. Cette formation dure environ 140 heures, toute personne intéressée peut et doit accéder à la formation. Elle comprend des modules différents relatifs à la qualification d’un conducteur de transport commun de personnes, avec des objectifs fixés. Des observations semblent aussi nécessaires à préciser concernant la licence de transport commun de personnes.   

La formation initiale devant réaliser par l’intéressé

La formation Initiale Minimum Obligatoire connue sous l’appellation FIMO est une formation permettant de conquérir la capacité d’exercer la profession de chauffeur routier de marchandises ou de voyageurs. Cette capacité professionnelle des chauffeurs routiers est nécessaire pour les futurs chauffeurs de camions qui transportent plus de 3,5 tonnes de colis et marchandises, poids total autorisé en charge (PTAC) mentionné précisé par la prescription légale. Elle est aussi obligatoire pour les chauffeurs des voitures de transport de voyageurs ou groupe de personnes possédant plus de 8 places assises non comprise celle du chauffeur. La formation initiale minimum obligatoire voyageurs est destinée pour les futurs conducteurs de voitures de transports publics. La formation initiale comprend quelques modules importants permettant d’accéder au métier de conducteur.transport de personnes  

Les modules de formation FIMO

Le transport de personnes n’est pas tout à fait identique au transport des marchandises. Il s’agit d’une valeur humaine que le conducteur doit en prendre en considération. C’est la raison pour laquelle le perfectionnement à la conduite rationnelle basée sur les règlementations de sécurité fait partie des modules de formation en FIMO. La considération des vies humaines en transportant des personnes comme voyageurs doit être particulièrement prise au sérieux par les futurs conducteurs en formation. Il en est de même pour l’application et le respect de réglementations en vigueur. Le respect de l’attention des règles en vigueur permet de garantir non seulement la conduite de véhicule mais aussi la vie des passagers transportés. La santé, sécurité routière fait partie également des modules de formation et de renforcement des compétences offerts par la formation initiale pour conducteurs. La sécurité environnementale est un des matières enseignées pendant la formation permettant de devenir chauffeur de transport commun. De plus elle est règlementée par le Ministère de l’environnement nécessitant l’obtention d’une licence auprès de la DREAL. Elle consiste et permet au conducteur de maîtriser et de sécuriser par tous les moyens à bord son entourage et voyageur. La qualité de service et la logistique sont également des disciplines enseignées qui devraient être acquises individuellement par les participants intéressés durant la formation. Cette formation a principalement des objectifs fixés.

Les objectifs principaux fixés par la formation

La formation en transport en commun peut être accédée par tout individu intéressé salarié ou non titulaire d’un permis D. Les objectifs principaux consistent à perfectionner la conduite rationnelle basée sur le respect de toutes les règles relatives au métier d’un conducteur de transport commun. Les objectifs principaux concernent le renforcement de systèmes de sécurité, sécurité routière et environnementale tout au long du trajet à parcourir ensemble. Ils touchent également et déterminent les règles relatives à la prévoyance santé des voyageurs, secourisme, logistique sanitaire boîte pharmacie et les autres services d’assistances et logistiques. A l’issue de la formation une attestation de stage et une carte de qualification sont offertes aux stagiaires ayant participé à la formation durant la période mentionnée. Les objectifs principaux prévoient aussi un recyclage tous les cinq ans pour le transport. Quelques observations sont quand même à préciser concernant la licence de transport commun de personnes.

Observations et précisions importantes concernant la licence de transport  

Pour transporter des personnes d’une agglomération à l’autre, l’obtention d’une licence de transport est nécessaire. La licence délivrée par la Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du logement permet de pratiquer le transport de personnes ainsi que des marchandises. La licence est renouvelable seulement, sa demande doit être appuyée par l’attestation de capacité de transport après l’examen. Et en parlant d’examen, l’individu concerné est vraiment conseillé de trouver un organisme agréé pour dresser son examen final à la fin de la formation initiale. La licence de transport est nécessaire pour transporter des personnes au nombre de 9 individus ou plus avec une voiture correspondante. La demande de délivrance est adressée à la DREAL avec un formulaire cerfa. Mais un document provisoire valant de 2 à 3 mois est établi au nom du demandeur jusqu’à la réception définitive de la licence après quelques formalités faites auprès du CFE pour l’obtention de Kbis. Il est aussi nécessaire de rappeler que la conduite sans licence de transport de personnes affecte des sanctions négatives jusqu’au retrait de la licence. L’intéressé doit donc avoir la patience avant d’exercer son métier conducteur.   

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *