Se faire poser un dentier fixe sur implant

dentier fixe

De nombreuses raisons peuvent être à l’origine de la perte de dents. Elle peut être le résultat d’un accident ou d’une pathologie telle qu’une maladie parodontale. Une perte de dent est inéluctable dans le cas de la vieillesse. L’hygiène bucco-dentaire peut aussi être remise en cause. La mise en place d’une prothèse est une étape essentielle pour restaurer la capacité de mastication et l’esthétique. Il existe différents types de prothèses selon les cas, comme celle complète amovible, dont la fonction est de remplacer complètement les dents supérieures et inférieures. Cependant, cette solution peut être gênante pour l’utilisateur. Il peut bouger malgré l’utilisation de colle. Les prothèses fixes représentent une alternative pour retrouver le confort lors de la mastication.

Qu’est-ce qu’un implant dentaire ?

Une dent manquante provoque des effets esthétiques désagréables et une gêne lors de la mastication. La perte de dents augmente également le risque de carie dentaire. L’implant est une racine de titane artificielle qui est placée sur l’os alvéolaire pour compenser le manque de dents naturelles. Le nombre d’implants dépend du type de prothèse. Habituellement, deux à quatre implants suffisent pour avoir une prothèse stable. Pour en savoir plus sur le nombre d’implants nécessaires en fonction du cas, cliquez ici.

Les personnes qui souhaitent disposer d’un implant doivent être soumises à certaines conditions. Celles qui souffrent de maladie valvulaire ou d’insuffisance rénale ne sont pas adaptées à la pose d’implant. Le tabagisme et l’hypertension artérielle peuvent également entraîner une défaillance de l’implant. Les personnes atteintes de diabète ne peuvent pas non plus disposer d’un implant dentaire.

Comment procéder pour avoir un dentier fixe ?

Un dentier est défini comme une prothèse amovible. Sa fonction principale est de remplacer les dents naturelles. Cependant, il existe un type d’appareil dentaire clipsé sur implant. D’autres prothèses restent amovibles, mais sont stabilisées avec des implants.

Les prothèses dentaires sont souvent instables s’il n’y a pas assez d’os. Si vous êtes satisfait de la prothèse pour son côté esthétique, le bouton pression est la solution idéale pour la fixer. Pour ce faire, les prothèses sont stabilisées par un bouton. Cette solution est non seulement rapide, mais également moins chère. Dans ce cas, l’appareil dentaire clipsé sur implant facilite la mastication.

La fixation d’une prothèse est également possible grâce au modèle vissé. Dans ce cas, la prothèse n’adhère pas aux gencives, mais est vissée à travers les implants. Cette méthode nécessite l’utilisation de six à huit implants. Pour les personnes dont l’os est insuffisant, c’est la solution idéale pour disposer d’un dentier fixe.

Les prothèses sur implants présentent de nombreux avantages. Premièrement, l’implant agit comme un protecteur osseux. Les prothèses amovibles n’ont pas cette fonction, si bien que l’os alvéolaire se détériore avec le temps. Les prothèses fixes répartissent la mastication entre la prothèse et les dents saines. Cela soulage les dents saines et favorise leur conservation. L’utilisation d’un implant garantit une prothèse fixe. Il n’a pas besoin de colle comme une prothèse amovible.

Le dentier fixe sur implant est une solution à long terme. Cependant, après des années d’utilisation, la prothèse doit être remplacée en raison de l’usure. Le remplacement coûte moins cher que l’installation d’implants.

Comment se déroule la pose d’un implant ?

La pose des implants varie d’une personne à l’autre. Cela dépend du type d’implant placé et du nombre de dents à remplacer. Certains types d’implants nécessitent deux à trois séances. De plus, leur pose doit attendre quelques mois pour guérir. Dans d’autres cas, les implants sont placés en une seule séance. Le patient peut même bénéficier immédiatement de la couronne provisoire.

La mise en place des implants se fait généralement en trois phases. La première consiste en l’incision des gencives par le praticien. Cette opération prépare la pose de l’implant dans l’os. Après cette étape, il faut attendre que l’os autour de l’implant guérisse, c’est l’ostéointégration. Ce temps d’attente est également appelé « mise en nourrice ». Une autre méthode plus récente appelée « en temps chirurgical » peut remplacer cette phase de mise en nourrice. Cependant, il n’est pas indiqué pour les personnes qui présentent un risque élevé d’infection et les gros fumeurs.

La guérison peut prendre entre six semaines et six mois. Passé ce délai, le praticien conçoit le pilier en titane, qui crée une connexion entre l’implant et la couronne provisoire. La dernière étape consiste à visser l’implant sur le pilier en titane. Enfin, le dentiste place la couronne en céramique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *