Services à la personne : comment maintenir une personne âgée à domicile ?

Services à la personne

Actuellement, de nombreuses personnes âgées n’envisagent pas de passer le reste de leur vie dans une maison de retraite. Elles préfèrent de loin vieillir chez elles. Leur famille et leurs proches cherchent donc les moyens pratiques pour assurer leur maintien à domicile. Pour cela diverses solutions sont possibles. Il suffit d’adopter celle qui peut répondre aux besoins du senior concerné.

Les diverses solutions d’assistance aux seniors à domicile

Dans le cadre d’un maintien à domicile d’une personne âgée, on a à disposition diverses options :
– L’aide à domicile : cette option est à choisir dans le sens où l’on souhaite l’intervention d’un tiers pour aider les personnes dépendantes ou âgées pour diverses tâches. Il peut s’agir de la préparation des repas, des ménages, de faire les courses, etc. Ce genre de service peut être financé par des aides.

– Le proche aidant : cette option se distingue de la première par la nature de la relation avec la personne âgée. Le proche aidant peut être l’enfant de cette dernière ou son conjoint. Il peut effectuer les mêmes tâches qu’une aide à domicile.

– La téléassistance : une solution qui se popularise et de plus en plus convoitée. La téléassistance consiste à permettre à la personne âgée de joindre une plateforme pour diverses situations. Cela peut être une détresse médicale ou un problème qui lui met en danger. Elle peut également contacter un téléassistant quand elle souhaite tout simplement engager un dialogue avec quelqu’un. Pour bénéficier du service, il convient choisir et signer un contrat d’abonnement. On a le choix entre un service d’urgence uniquement ou une formule plus avancée avec des services d’aide dans le quotidien. L’avantage de cette option est sa grande disponibilité. En effet, le service est actif 7j/7 et 24h/24. Ce qui n’est pas le cas d’une aide à domicile. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Les différents types d’assistance pour les personnes âgées

Le type d’assistance aux personnes âgées ou dépendantes dépend de leur niveau de dépendance ou d’autonomie. Quoi qu’il en soit, toutes ces formes d’aides visent à optimiser l’autonomie des seniors et à leur permettre de rester dans leur maison le plus longtemps possible :
– Assistance dans les activités de la vie quotidienne : cela est nécessaire lorsqu’une personne âgée n’est plus apte à se vêtir, à se doucher, se coucher seule, etc. bref, quand elle n’a plus la faculté d’accomplir les divers gestes du quotidien. Ainsi, une personne est engagée pour passer tous les jours à son domicile et l’aider.

– Assistance pour divers travaux du quotidien : le senior peut encore faire les activités mentionnées ci-dessus. Mais elle n’arrive plus à faire des activités qui requièrent le physique comme faire le ménage, les courses, le repassage, etc. Dans ce cas, l’intervention d’une aide à domicile n’est pas journalière mais à une fréquence de 1 à 2 fois par semaine.

– Assistance administrative : ce type d’assistance est destiné à aider un senior dans ses démarches administratives. Ce service a la personne consiste aussi à gérer le courrier ou les prises de rendez-vous. Les différentes procédures administratives peuvent se transformer en de véritables cauchemars pour les personnes âgées avec les allers-retours.

– Assistance en cas d’urgence : cette assistance est octroyée sous la forme d’un dispositif de téléassistance. Elle peut être associée à d’autres services : conciergerie, convivialité, etc.

Les modes d’intervention

À l’occasion du maintien à domicile d’un senior, on peut embaucher un professionnel en optant pour l’un des modes contractuels suivants :
– Recourir à un prestataire : de nombreuses entreprises se spécialisent dans les services à la personne et emploient de ce fait des intervenants à domicile. Dans ce cas, on ne s’occupe plus des démarches administratives et juridiques de l’intervention du professionnel sollicité car c’est la société qui l’emploie qui s’en charge.

– Recourir à un mandataire : c’est la personne qui sollicite l’intervenant qui a le titre d’employeur. Le mandataire sert uniquement d’organisateur d’intervention. Tout comme un prestataire, il traite également les formalités administratives en rapport avec le professionnel.

– L’emploi direct : on ne fait pas appel à un prestataire ni à un mandataire mais on effectue soi-même la recherche de l’intervenant. Dans ce cas, en plus de la quête, on gère en même temps l’intégralité des démarches juridiques et administratives. Cette solution est intéressante si on veut réaliser des économies. Mais les formalités demeurent des tâches contraignantes.