Produits naturels pour le traitement de l’inflammation de la prostate

Traitement de l'inflammation de la prostate

L’inflammation de la prostate, connue également sous le nom de « prostatite » est un trouble qui touche la majorité des hommes. Elle se manifeste par hypertrophie de la prostate, c’est-à-dire que l’augmentation du volume de la prostate qui finit par compresser l’urètre. Cela peut ensuite causer une infection urinaire, la douleur musculaire, la fièvre, etc. Dans tous les cas, la prostatite mal traitée peut être à l’origine de la septicémie, une grave infection qui frappe l’organisme. Elle peut aussi s’aggraver et causer un abcès ou l’infection des testicules. Heureusement qu’il exige un traitement naturel qui peut soulager l’inflammation afin de prévenir ces genres de troubles. Il s’agit principalement des soins à base de plantes ou de produits naturels.

L’action apaisante des graines de rocou

Le roucou appelé également « achiote » est une épice ou un colorant naturel très apprécié dans le monde entier. Effectivement, il rehausse le goût de plats avec sa saveur délicate et subtile. Mais son usage n’est pas seulement cantonné dans le domaine culinaire, car il possède également de nombreuses vertus thérapeutiques connues depuis l’Antiquité. Dans la médecine douce, cette plante médicinale originaire du Pérou est utilisée en tant qu’anti-inflammatoire naturel pour le traitement de la prostatite. Riche en Flavanoides et en Caroténoïdes, il aide à réduire la taille de la prostate en quelques semaines. En outre, comme elle contient également des substances antimicrobiennes, elle prévient dans ce cas l’infection urinaire, un trouble causé par la prostatite.

Il faut savoir que l’achiote peut-être consommé de différentes manières. Mais la meilleure façon de bénéficier de ses vertus anti-inflammatoires est la prise d’un complément alimentaire à base de roucou. Cela consiste à prendre deux ou trois gélules par jour selon les prescriptions médicales et les symptômes de la maladie. 

Les vertus thérapeutiques des plantes

Plusieurs plantes peuvent être utilisées pour soulager l’inflammation de la prostate. Parmi les plus prisées, se trouve le palmier nain de Floride. Reconnu par l’OMS, ce dernier contient des principes actifs qui réduisent le volume de la prostate. Il peut être administré de différentes manières, comme l’infusion ou la décoction. En outre, les graines de courge constituent aussi une solution naturelle pour venir à bout de l’inflammation. Effectivement, en consommant deux ou trois cuillères à soupe tous les jours, on réduit les risques d’inflammation tout en préservant la santé de la glande. À long terme, cela prévient l’infection urinaire, l’infection des testicules, etc.

Sinon, il est aussi possible d’opter pour la phytothérapie. Celle-ci est recommandée non seulement pour diminuer les inflammations, mais également pour donner du tonus à l’organisme. Sur ce point, il existe plusieurs plantes à utiliser, comme le prunier d’Afrique, les graines de citrouille, la racine d’ortie, et bien d’autres encore.

Les autres solutions naturelles : l’aromathérapie et l’homéopathie

Les huiles essentielles possèdent des vertus décongestionnantes. En effet, elles aident la prostate à produire le liquide prostatique, essentiel à la production du sperme. Cela permet de prévenir l’hypertrophie ou l’augmentation du volume de la glande. Cette action est notamment possible grâce à la composition des huiles essentielles. Elles contiennent des substances actives qui agissent directement sur cet organe de la reproduction mal. Pour cela, on peut utiliser de l’huile essentielle de cyprès, de l’huile essentielle de menthe poivrée et l’huile essentielle du myrte rouge. Mais, avant l’usage, il est toujours préférable de solliciter l’avis d’un médecin. Si l’on est allergique à certains composants des huiles essentielles, il est tout à fait possible d’opter pour l’homéopathie. Celle-ci consiste à traiter l’inflammation en stimulant l’autoguérison du corps humain. Pour cela, il est conseillé de prendre quelques granules ou deux comprimés de Sabal Serrulata tous les jours. Sinon, on peut aussi opter pour le Chimaphila Umbellata ou pour le Clematis Erecta lorsque l’on souffre d’un problème de miction.

Les bons gestes à adopter

Pour accélérer le processus de guérison, il faut avoir une bonne hygiène de vie. Celle-ci concerne principalement l’habitude alimentaire. En effet, si l’on souhaite prévenir la complication de la prostatite, certains aliments sont à privilégier. C’est le cas des brocolis. Appartenant à la famille des crucifères, ils sont excellents pour la santé de cette glande. En plus, comme ils contiennent beaucoup de nutriments, ils fortifient l’organisme. En outre, certains aliments ou boissons riches en antioxydants sont aussi recommandés, comme le thé vert, la grenade, du vin rouge, et bien d’autres encore. Dans tous les cas, si l’on souhaite prévenir ou venir à bout de l’inflammation de la prostate, certaines habitudes sont à proscrire, comme la consommation excessive des plats et produits raffinés. Il ne faut pas non plus manger un repas copieux le soir, car cela risque d’aggraver les inflammations (cela s’explique par l’activation du système nerveux sympathique).

Et enfin, avoir une bonne hygiène de vie signifie que l’on doit pratiquer régulièrement une activité physique, en buvant un litre et demi d’eau par jour et en évitant de retenir l’urine, surtout entre deux mictions.