Les principaux chiffres à connaître sur les maisons de retraite

Chiffres à connaître sur les maisons de retraite

La maison de retraite est un lieu qui accueille des résidents seniors qui nécessitent des soins médicaux permanents ainsi qu’une attention particulière. Dépendantes, ces personnes ne sont plus capables de vivre seules. La maison de retraite devient alors la solution idéale pour permettre à ces personnes âgées de vivre une fin de vie sereine. Mais cette tranquillité a toutefois un coût, et malheureusement, la plupart du temps, ce dernier dépasse les revenus mensuels des seniors. Quels sont les principaux chiffres à connaître sur les maisons de retraite en 2018 ? C’est ce que nous allons voir à travers ces quelques lignes.

Maison de retraite : des tarifs relativement élevés

S’il est tout à fait possible de trouver un lieu de résidence adapté pour un senior à un tarif abordable sur papyhappy.fr, le constat est toutefois sans détour : les tarifs de résidence dans une maison de retraite sont relativement élevés. Il existe en France environ 6 000 établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, que l’on appelle plus communément des EHPAD.

En moyenne, pour un mois d’hébergement dans une maison de retraite, il faut payer 2 445€. Malheureusement, la plupart du temps, ce tarif est plus élevé que les revenus de la plupart des résidents. D’après l’INSEE, le niveau de vie médian d’une personne qui a plus de 65 ans s’élève à 1 705€ par mois, soit 20 470 € par an.

Bien entendu, des aides pour pouvoir vivre en maison de retraite existent. C’est le cas de l’APA, l’allocation personnalisée d’autonomie. Plusieurs résidents en bénéficient, ce qui permet évidemment d’alléger les frais précédemment cités.

Des grands écarts en fonction des régions

Ces chiffres, s’ils sont impressionnants, sont toutefois à nuancer. En effet, ils ne sont pas les mêmes d’un département à l’autre, et on peut même aller jusqu’à parler de grand écart dans certains départements. La localisation d’une maison de retraite est en effet l’un des critères principaux qui va jouer sur les différences de tarifs. Le fait d’avoir la médaille du travail ou non, qui est abordée dans cet article, ne va rien changer à ce type de différence.

Sans surprise, c’est à Paris que les maisons de retraite sont les plus chères, suivi du département des Hauts-de-Seine et des Yvelines. Du côté des départements les moins chers, on trouve l’Aveyron, la Haute-Saône et, en première place, la Meuse, avec un loyer pour un séjour en maison de retraite à 2 087€ par mois (contre 4 038€ mensuels à Paris). Ces chiffres sont mis en lumière dans une étude menée par le magazine 60 millions de consommateurs.

On pourrait le croire, mais un prix élevé ne garantit pas forcément la qualité des soins prodigués aux résidents, et n’est pas non plus un gage de bonne ambiance et de confort. Le manque d’effectifs touche aussi bien le domaine du privé que du public.

Comment financer son séjour ?

Si les prix d’un séjour en maison de retraite sont plus élevés que les revenus des résidents, alors, comment la plupart d’entre eux font-ils pour payer ? D’après ce qu’on peut lire par ici, une personne âgée peut rarement compter sur sa seule retraite pour payer son séjour.

D’après une étude, un tiers des résidents utilise son épargne pour payer en partie son séjour, tandis que 11 % des résidents demandent l’aide de leur entourage. Au final, 6 % des résidents interrogés affirment avoir dû vendre du patrimoine, tandis que 19 % d’entre eux ont des revenus supérieurs aux frais qui restent à leurs charge.

La vie en maison de retraite a donc un coût, mais cette solution permet indéniablement aux séniors de vivre en toute sérénité en profitant des soins dont ils ont besoin.